• Twitter
  • Google+
  • Lkin
  • Youtube

samedi 8 octobre 2016

Méthode simple pour analyser les gestes et mensonges (avant de démarrer une analyse)



Comment les professionnels du recrutement font-ils pour décoder les comportements des candidats ? Comment peuvent-ils être certains de sélectionner les perles rares, et de rejeter à la mer ceux qui pourraient présenter des risques pour l'entreprise ?

En fait, cette question simple (et de nombreuses similaires) se pose pour l'ensemble des personnes concernées par les relations humaines. Policiers, juges, agents de sécurité, professionnels de santé, psychologues, acheteurs, vendeurs, managers, ... ainsi que des millions d'autres personnes comme vous ont besoin de mieux comprendre les autres pour améliorer leurs relations.
Femme au foyer ou homme d'affaires, riche ou pauvre, en couple ou célibataire ... nos vies sont peuplées de relations humaines. Nous croisons d'autres personnes chaque jour, et sans le savoir nous utilisons une méthode personnelle pour analyser les comportements. Nous l'avons développé à partir de notre expérience personnelle des relations humaines depuis notre enfance.


DÉCODER LES COMPORTEMENTS ET IDENTIFIER LES MENSONGES

La méthode suivante est utilisée par les plus grands enquêteurs et par les profileurs du FBI.
Analyser les comportements et identifier les mensonges est à la portée de tous, à condition de connaître les clés de décodage et de respecter scrupuleusement cette structure.


Avant de démarrer

Il faut toujours garder à l'esprit que nos actions varient en fonction de notre état émotionnel. Une situation stressante ou inattendue provoquera des changements brusques qui auront des répercussions sur nos émotions et sur notre système nerveux.
Votre interlocuteur pourrait avoir des pensées telles que "La personne qui est devant moi en ce moment essaie de m'analyser" ou "Il faut que je fasse un effort pour faire une bonne impression". Ces pensées le conduiront à se méfier de vous. En s'autocontrôlant, il limitera sa communication (verbale et non verbale), freinera certains gestes, s'interdira certains comportements qu'il pourrait considérer comme à risque.


Par conséquent, il faudra autant que possible mettre votre interlocuteur à l'aise. Durant les premières minutes de la relation, vous l'aiderez à se détendre. Une fois qu'il semblera à l'aise, vous l'observerez et vous l'écouterez attentivement.

Cette première phase consistera à relever ses habitudes de communication. Vous devez obtenir une réponse à la question: "Comment communique-t-il quand tout va bien pour lui ?"

Prenez quelques notes dans votre tête:
- Quelle est l'amplitude de ses gestes ?
- Évaluez la souplesse des mouvements
- Les gestes sont-ils rapides ou relativement lents ?
- Quelles postures adopte-t-il naturellement ?
- Les gestes sont-ils synchronisés à la parole ?
- S'exprime-t-il par des phrases longues ou courtes, simples ou complexes ...

Ces quelques informations vous permettront d'établir le COMPORTEMENT DE RÉFÉRENCE.




Page 1 - 2 3






PAS DE VIDÉOS PRÉ-ENREGISTRÉES !
Pas de e-learning traditionnel où vous serez seul devant un ordinateur !





Contact

Contactez Eric Goulard maintenant